Articles récents

Catégories

Blogoliste


« | Main | »

COMITE TECHNIQUE PARITAIRE (CTP) du 10 mars 2011 : La CFDT claque la porte !

By Corinne DAVID | mars 12, 2011

Les représentants du personnel CFDT et CGT ont décidé d’un commun accord de quitter le CTP du 10 mars 2011 afin d’exprimer leur exaspération qui n’est que le reflet du mécontentement général du personnel communal.

.

.

.

DÉCLARATION PRÉALABLE DES REPRESENTANTS CFDT

au CTP du 10 mars 2011

Monsieur l’Adjoint au Maire en charge du personnel,

Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers Municipaux,

Monsieur le Directeur Général des Services,

Madame et Monsieur les Directeurs Généraux Adjoints,

Nous voilà de nouveau réunis pour le premier CTP de l’année 2011.

Le 26 mars 2010, la déclaration préalable au CTP des représentants du personnel CFDT débutait ainsi :

« Entre espoirs et désespoirs, entre perspectives et impasses, entre optimisme et pessimisme, voici dans quel état d’esprit les représentants du personnel CFDT se trouvent face à vous aujourd’hui .

Pourtant, la CFDT tout comme votre personnel, avait forgé en son temps, l’espoir d’un changement salutaire.

Aujourd’hui, nous sommes contraints de constater que l’espoir a pris, en parti, le chemin de la désillusion…. »

Aujourd’hui, le 10 mars 2011, soit tout juste une année après, force est de constater que cette situation, faute de s’être améliorée, s’est au contraire dégradée.

L’absence ou la lenteur de vos réponses ou prises de décisions, ou à l’inverse des décisions trop précipitées non ou mal concertées, n’ont de cesse de « renverser la vapeur » et de « mettre de l’huile », non pas dans les rouages, mais « sur le feu ».

Le climat est plus que détestable :

–         Multiplication des procédures disciplinaires, hors de proportion avec les faits reprochés, voire loufoques.

–         Incitations au départ, mises au placard, fins de contrat injustifiées au bout de plusieurs années de bons et loyaux services, tout cela dissimulé derrière des « pseudo » réorganisations de directions ou services.

–         Comportements managérials pouvant être assimilés à du harcèlement.

–         Tentatives d’intimidation à l’exercice du droit syndical à l’encontre de certains représentants syndicaux et d’agents par certaines directions ou responsables de service.

–         Remise en cause et non respect de vos propres décisions concernant la mise en place du nouveau Régime Indemnitaire alors même que ce dossier a fait l’objet d’un avis du Comité Technique Paritaire et d’une délibération votée et adoptée par le Conseil Municipal.

Il nous en arrive souvent à nous demander qui commande le navire, qui fait la pluie et le beau temps !

La CFDT souhaite aussi aborder, dès maintenant, la question du dialogue social :

D’une manière générale, nous regrettons que nos demandes ou observations formulées tant lors de nos déclarations préalables, que lors de l’examen des différents points à l’ordre du jour du CTP ou de nos différentes réunions de travail, ne fassent que trop rarement l’objet d’un suivi.

En effet nous constatons bon nombre de réunions chronophages et stériles :

Trop souvent des réunions sont déplacées voire annulées sans se soucier des obligations professionnelles des représentants syndicaux, pire, sans même se soucier de l’urgence de la réponse qui doit être apportée : le report de certains recours de notation en est un exemple.

Nombre de questions posées, bien souvent depuis des mois, lors de mensuelles, sont encore à ce jour restées sans réponse, quelques exemples :

–         recours de notation réalisés en janvier et interrogations diverses liées à des situations individuelles d’agents,

–         réaménagement du temps de travail des éducateurs sportifs,

–         mise en place du SIVU,

–         modalités d’application des congés d’été pour les agents logés des écoles,

–         mise en place de la liaison froide au sein des offices des crèches.

cette liste n’étant malheureusement pas exhaustive …

Mettez-vous, seulement un instant, à la place des agents qui sont dans l’attente de vos décisions.

q      Concernant le Comité Hygiène et Sécurité :

Au-delà du fait qu’il ne se soit pas réuni depuis le 8 avril 2010, notre organisation syndicale est toujours dans l’attente d’une réponse à sa demande conjointe, formulée début décembre 2010 avec nos collègues de la CGT, d’un CHS « extraordinaire » alors que les dysfonctionnements et problématiques pour lesquelles celui-ci avait été demandé perdurent et s’amplifient.

Nous considérons votre silence comme une fin de non-recevoir et un désintéressement pour les conditions de travail, voire comme un mépris par les agents de votre collectivité.

q       Concernant le Comité Technique Paritaire d’aujourd’hui :

L’ordre du jour est axé principalement sur la réorganisation de directions ou services.

Est-il une fois de plus nécessaire d’évoquer devant cette assemblée, que certains points du dossier présenté sont incomplets, truffés d’incohérences, voire réduits à leur plus simple expression ?

Est-il une fois de plus nécessaire d’évoquer devant cette assemblée que la définition du mot concertation n’à pas la même signification pour tous ?

Comment peut-on croire qu’un service de qualité peut être assuré, amélioré, voire développé, avec une présence moindre dans les services, sans réflexion d’ensemble sur les modalités d’organisation du travail, sans prise en compte des conditions de travail de nos collègues et surtout sans considération du facteur humain ?

Devons-nous en conclure que, pour vous, le CTP est réduit à une simple chambre d’enregistrement ?

Nous en voulons notamment pour preuve, la parution sur Intralog du compte-rendu du Comité Technique Paritaire du 10 décembre 2010 avant même que celui-ci ait été approuvé par ses membres comme initialement prévu à l’ordre du jour.

Conclusion commune CFDT / CGT

Le personnel communal est en droit d’obtenir des réponses concrètes à ses interrogations.

De la gestion des ressources humaines, il faut aller à la gestion humaine des ressources.

Un syndicat n’est pas un simple groupe de pression, qui n’a que la volonté d’influencer des décisions publiques.

Un syndicat est encore moins le porte-drapeau des vos décisions politiques.

Notre devoir en notre qualité de représentants du personnel communal est de garantir la défense des intérêts professionnels de nos collègues, tant à titre individuel que collectif.

Nous nous attacherons à préserver les droits de chacun, aussi bien en terme de salaires, de statuts, de progression de carrière, que de conditions de travail, toujours dans le respect de l’individu.

Nos déclarations préalables respectives dénotent du caractère « réel ou factice » de votre volonté à engager, faire vivre et prospérer un dialogue social franc et constructif.

Il ne suffit pas de dire ce qu’il faut faire, mais faire ce que l’on dit !

En conséquence, les représentants syndicaux CFDT et CGT décident de quitter l’instance paritaire.

Topics: Accueil, L'espace des Adhérents, La section des communaux de COLOMBES | Commentaires fermés sur COMITE TECHNIQUE PARITAIRE (CTP) du 10 mars 2011 : La CFDT claque la porte !

Comments are closed.